31 janvier 2017

RETOUR SUR L’EDITION 2016

 Les 29 et 30 janvier 2016

A travers 2 journées de découvertes, de rencontres et d’animation, ASKORIA a donné la parole et mis en scène les « défricheurs des nouvelles solidarités » : acteurs de l’économie sociale et solidaires, makers et fablab, porteurs de projets collaboratifs… tous au service de l’innovation sociale.

Retour sur événement

20 participants sur le village des exposants :

Pôle de développement de l’ESS en solidaire/ Adess de Morlaix / Fondation Orange Solidarité / TSARA CREAI Aquitaine Réso / Academy Mon Club Elec / Benenova / Défis (Lanester) / ADB Solidatech / AFEV (Rennes) / EHOP Solidaires / GEM Le Bon Cap / Concordia (Projet La Joëlette) / Yadlavie (Rennes) / Armada Productions (Rennes /Paris) / BrutBox / Chipili / Lions Club / Harmonie Mutuelle /  MAIF.

Mini-conférences et reboot camps :

  • L’Institut de l’engagement : depuis 2012, l’Institut valorise l’engagement de jeunes qui ont fait la preuve de leur potentiel lors d’une mission de Service Civique.
  • EHOP Solidaires : favoriser la mobilité à l’échelle d’un territoire.
  • ADB Solidatech : présentation des expérimentations Silvergeek et Ordyslexie
  • Bretagne Créative, développer le pouvoir d’agir, par Michel Briand
  • Les CJS, coopératives jeunesse de services, présentation du dispositif et récits d’expériences bretonnes.
  • Défis : le réemploi de matériel informatique au service de l’inclusion numérique, retour d’expérience de l’association.
  • Entreprendre en économie sociale et solidaire, par Mélanie Verdier, chargée de mission Jeun’ESS à l’Avise.
  • Des initiatives autour du bien vieillir, un « cause ensemble » animé par Sabine Goltais, responsable actions solidaires, Harmonie Mutuelle.
  • Ty sol : l’épicerie solidaire implantée dans le quartier du Blosne, à Rennes
  • GEM Le Bon Cap : le groupe d’entraide mutuelle Le Bon Cap a pour objectif de favoriser les temps d’échanges, d’activités et de rencontres susceptibles de créer du lien et de l’entraide pour les personnes fragiles, qui ont subi par exemple un accident de parcours de vie, ou étant malades psychiques.
  • Benenova : être bénévole n’a jamais été aussi facile !
    Présentation de la plateforme web Benenova et de Solingua, le 1er réseau d’entraide linguistique.
  • La place des expérimentations et des innovations dans un État social actif
    par Marc Rouzeau, directeur Recherche et prospective, ASKORIA
  • Qu’est-ce qu’un Reboot camp ?
    Retour sur expériences des Reboot camps d’ASKORIA, avec Sylvie Courcelle, Inofaber
  • TSARA : Learning game en direction des aidants de personnes avec troubles du spectre de l’autisme, par Yvan Marquet, CREAI Aquitaine
  • L’innovation technologique au service de l’innovation sociale, par Chris Delepierre, tri-D, la Troisième Révolution des Idées
  • Pour une politique publique volontariste de soutien à la révolution numérique dans la filière médico-sociale, par Thierry Dimbour, directeur du CREAI Aquitaine.
  • L’accès solidaire à la santé : « aller vers »
    De plus en plus de personnes renoncent à acquérir une complémentaire santé pour raisons financières, avec pour conséquence un renoncement aux soins ; hors favoriser l’accès aux soins des populations en précarité correspond à des enjeux de santé publique et de solidarité.
    Par Sabine Goltais, responsable actions solidaires, Harmonie Mutuelle.
  • La porte à tiroirs : « agir local, penser global »
    Comment faire connaître des innovations sociales locales à un large public, non averti et parfois éloigné de ces préoccupations ? Par Clélie Ropart
  • L’ingéniosité du Vivant, la fabrication open source et la collaboration pour transformer la société, par Xavier Coadic, Le Biome
  • BrutBox, musique & handicap
    Avec la participation de Ludovic Arnold, « dealer de bien-être et révoluminé », co-fondateur et coordinateur de la matrice, espace de co-working et d’expérimentations numériques de St Brieuc.

Projections de films-documentaires

  • Chiche, on danse ! bande-annonce
    Film de Yadlavie (2014 – 30mn)
    Quand les corps se dénouent, s’expriment et que la danse apporte du bonheur ! Un film sensible et délicat qui témoigne de l’aventure de 15 travailleurs d’ESAT s’initiant à la danse contemporaine.
  • Nouveau monde bande-annonce
    Film de Yann Richet (2015 – 52mn)
    2012 : des prophéties annoncent la fin du monde. Les scientifiques nous alertent… En parallèle, nous vivons une évolution technologique sans précédent. En réalisant « Nouveau monde », un road-movie résolument optimiste, Yann Richet nous guide dans la découverte d’un monde en mutation, fait d’initiatives et de projets collectifs, à petite ou grande échelle.
  • Ticket for change, avec Chris Delepierre
    Chris Delepierre est un jeune entrepreneur lillois, fervent acteur de l’entrepreneuriat social, féru de nouvelles technologies et aux multiples engagements. Lauréat de l’édition 2014 de Ticket for Change pour le projet Toucher pour Voir qui vise à aider les personnes malvoyantes à mieux se représenter le monde qui les entoure grâce à l’impression 3D, il développe une première entreprise sociale : tri-D, la Troisième Révolution des Idées. Il développe également en parallèle, Trezorium, un fablab pour les enfants qui propose des ateliers « ré-créactifs » à base de bidouille, de code, d’électronique et d’impression 3D, entouré de ses acolytes créatifs et hackers pédagogiques.
    Chris porte un regard singulier, porteur d’optimisme et de sens. Son credo : « donner de la perspective aux idées et du sens aux pensées ».

Ateliers

  • Constructions en Lego : les réactions en chaîne En avant pour une expérimentation collaborative avec des legos !
    Atelier pour binôme 1 parent / 1 enfant.
  • Comment loger 9 milliards d’êtres humains sans abîmer la planète ? par Le Biome
    Quand 3,6 milliards d’années d’innovations rencontrent une technologie qui n’a de limite que votre imagination.
    Objectif : ensemble des possibilités de changer le monde et permettre à un nombre toujours plus croissant de personnes de cohabiter de manière durable et respectueuse de notre planète.
  • My Human Kit
    L’association My Human Kit a animé un temps de travail visant à adapter un jeu de société pour des personnes polyhandicapés. Un adolescent en situation de handicap, ainsi qu’une équipe d’étudiants d’ASKORIA ont réfléchi conjointement aux modifications techniques à apporter au jeu.