L’analyse de l’imaginaire et de pratiques linguistiques d’adolescents : un phénomène argotique contemporain ?

Publié le 9 avril 2024

Partager :

Dans le cadre de son programme scientifique, la Grande Ecole des Solidarités organise des présentations de thèses récentes de doctorats réalisées au sein de laboratoires bretons.

La première séance de ce type, avec la présentation de la thèse de doctorat d’Anne Gensane Lesiewicz, lundi 15 avril de 14h à 16h en distanciel.

La question mise au travail dans cette thèse (l’imaginaire et les pratiques linguistiques d’adolescents) intéresse plusieurs métiers des solidarités. Cette présentation est l’occasion de renouveler les connaissances de celles et ceux travaillent avec les apprenants sur les rapports avec des adolescents.

Lieu

Événement en distanciel, proposé en partenariat avec le PREFICS de Rennes 2 et l’Université Bretagne Sud.

Intervenants

Anne GENSANE LESIEWICZ | Docteure en sciences du langage, sociolinguistique ATER, Université d’Artois

Gudrun LEDEGEN | Encadrante de thèse, Université Rennes 2 – Professeure des Universités – Enseignante-chercheure en Sciences du Langage (Sociolinguistique & Analyse de discours) – Co-Directrice du laboratoire PREFICS – EA7469 – Coordinatrice des Relations Internationales pour le département Communication – Coordinatrice Projet Voltaire et Ecri+ pour les L1 de l’Université de Rennes 2

Philippe LYET | Coordinateur scientifique, Grande École des Solidarités – Directeur de la coordination scientifique, ASKORIA;

Renseignement